Au crépuscule, Hanbing était immobile près de l’étang, fixant la surface de l’eau. Peu de temps après, les lumières tout autour d’elle s’allumèrent une à une et tout devint si silencieux. Seules les feuilles mortes de lotus dans l’étang, ondulaient et plissaient sous le vent. Avec le vent froid qui soufflait, elle ne put s’empêcher de frissonner, puis elle resserra ses vêtements. Elle regardait la scène en désolation et l’impuissance face à la cruelle réalité jaillit en elle.

Le mari de Hanbing était décédé soudainement en lui laissant une dette de 700 000 ou 800 000 Yuans pour un projet et deux enfants qui allaient à l’école, ce qui la prit complètement au dépourvu. Son mari, lorsqu’il était vivant, était entrepreneur en construction et gagnait très bien de l’argent. À cette époque, la famille était toujours bruyante car des gens venaient lui rendre visite presque tous les jours. Mais maintenant qu’elle est endettée, sa maison est devenue froide et vide en peu de temps. C’était un changement énorme et elle ne parvenait pas à y croire, mais elle devait faire face à la réalité. Après tout, elle avait deux jeunes enfants à élever. En désespoir de cause, elle se rappela tous ses frères et sœurs, et ceux de son mari, qui avaient reçu leur aide lorsqu’ils étaient en difficulté. Elle pensait plus ou moins pouvoir compter sur eux lors de ses moments les plus difficiles. Mais de manière inattendue, lorsqu’avec beaucoup d’espoir elle alla leur demander de l’aide, non seulement ils refusèrent, mais ils voulurent s’emparer de la maison et d’un plus de dix acres de vivier laissés par son mari. Ses proches avaient ainsi brisé son dernier espoir. Plus tard, elle fit le tour de la pêche pour demander de l’aide et rencontra des relations personnelles chez qui elle espérait obtenir le payement du projet. Le nouvel entrepreneur promit fidèlement qu’il payera tous ce qu’il lui doit. Mais de manière inattendue, il disparut avec tout l’argent lorsqu’il le reçut. Au même moment, des personnes qui appelaient son mari frère, commencèrent à exiger des paiements et le tribunal lui ordonna de rembourser l’argent. Vivant constamment dans la peur et incapable de parler de ses tourments, elle haïssait la cruauté du monde. N’ayant pas d’autre choix, elle dut vivre avec ses deux jeunes enfants dans la cabine près du vivier afin de les éviter. La double pression de l’esprit et de la vie la rendait incapable de respirer. En moins d’un mois, son poids chuta rapidement et ses cheveux tombèrent sérieusement. En conséquence, elle ressemblait à une vieille dame alors qu’elle n’avait qu’une trentaine d’années. Elle se demanda un million de fois : « Mon mari est décédé et aucun de mes proches et amis ne sont fiables. Comment vais-je vivre dans le futur ? » La nuit devenait graduellement profonde, le vent soufflait de plus en plus fort et commençait à rugir comme s’il pleurait, noyant les bruits des feuilles de lotus. Hanbing se traîna jusqu’à la cabine.

Triste

Un jour, alors qu’elle vérifiait l’étang de poissons, Hanbing vit deux de ses amis venir de loin vers elle. Elle pensa : « Viennent-ils réclamer des paiements ? Mon mari leur devait-il aussi de l’argent quand il était vivant ? » Mais ils semblaient gentils et ne semblaient pas venir réclamer des dettes. Ils lui sourirent en disant : « Nous ne vous avions pas vu depuis longtemps. Nous sommes là pour vous rencontrer. Comment vous débrouillez-vous ? » Ayant beaucoup vu et entendu l’arrogance et le sarcasme des créanciers, aujourd’hui, une simple salutation de ses deux amis la faisait se sentir à la fois heureuse et chaleureuse et inconsciemment, elle semblait avoir les yeux humides. Puis elle leur raconta toutes ses souffrances et ils l’écoutèrent en silence. Hanbing ne pouvait s’empêcher de pleurer lorsqu’elle touchait un point sensible. Un ami la réconforta en disant : « Nous vivons une vie si misérable et il n’existe aucune affection entre les gens. Tous ça parce que nous, les humains, n’adorons pas Dieu et ne pouvons obtenir sa protection, mais sommes affligés par Satan. » Plus tard, ils parlèrent à Hanbing de comment Dieu sauve l’homme et de comment Satan le corrompt. Puis, ils lui lurent le passage des paroles suivantes : « Né dans une terre si souillée, l’homme a été gravement blessé par la société, il a été influencé par l’éthique féodale, et il a été formé dans des “instituts d’enseignement supérieur”. La pensée arriérée, la moralité corrompue, le point de vue mauvais sur la vie, la philosophie infâme, l’existence absolument sans valeur, le mode de vie et les coutumes dépravés, toutes ces choses ont gravement entamé le cœur de l’homme, et gravement miné et attaqué sa conscience. En conséquence, l’homme s’éloigne de plus en plus de Dieu et s’oppose de plus en plus à Lui. Le tempérament de l’homme devient de plus en plus vicieux chaque jour, et il n’y a pas une seule personne qui soit disposée à renoncer de bon gré à quoi que ce soit pour Dieu, pas une seule personne qui obéisse de bon gré à Dieu, ni, par ailleurs, une seule personne qui cherche de bon gré l’apparition de Dieu. Au contraire, sous la domination de Satan, l’homme ne fait que chercher le plaisir, se livrant à la corruption de la chair en terrain boueux » (Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu »). Après avoir lu de tels paroles, son ami dit : « À partir de ces paroles de Dieu, nous constatons qu’après avoir été corrompu par Satan, nous vivons tous selon sa toxine “Chacun pour soi et Dieu pour tous”. Par conséquent, il n’y a pas du tout d’amour entre les gens. Les gens font tout ce qu’ils peuvent pour leurs propres profits, en ignorant la vie et la mort des autres et en devenant très égoïstes et malveillants. Lorsque votre mari était en vie et que votre famille était riche, tous vos proches et amis vous faisaient confiance pour leurs propres intérêts. Mais lorsque votre mari est décédé et qu’ils n’ont pu rien obtenir de vous, non seulement ils ne vous ont pas aidé, mais ils ont même voulu saisir votre propriété. Nous voyons que Satan nous a tellement corrompus que nous avons perdu notre humanité naturelle et que nous avons de moins en moins de conscience et de sens. » Après avoir écouté ces paroles, Hanbing pensa à ses propres expériences. Elle avait eu un réel aperçu de l’inconstance de la nature humaine et vivait dans la douleur et la confusion. Grâce à ces paroles divines, elle sut que toutes ces choses étaient dûs au fait nous sommes tous des victimes de Satan.

Puis, ses amis continuèrent d’échanger avec elle : « A cause de la corruption de Satan, nous nous sommes éloignés de Dieu et ne savons pas qu’il existe un Seigneur qui a créé toutes choses, et encore moins que nous pouvons compter sur Lui. Aujourd’hui, Dieu est venu pour nous sauver de la mer de souffrance. » Ils lurent d’autres paroles de la section : « L’humanité, qui a quitté l’offre de vie du Tout-Puissant, ne sait pas pourquoi elle existe, et pourtant elle craint la mort. Il n’y a pas de soutien, aucune aide, mais l’humanité est toujours réticente à fermer les yeux, bravant tout, traînant une existence ignoble dans ce monde dans des corps dépourvus de conscience d’âmes. […] Le Tout-Puissant a pitié de ces gens qui souffrent profondément. En même temps, Il en a assez de ces gens qui n’ont pas de conscience, parce qu’Il doit attendre trop longtemps pour une réponse de l’homme. Il veut chercher, chercher ton cœur et ton esprit. Il veut t’apporter de la nourriture et de l’eau et te réveiller, de sorte que tu n’aies plus soif, que tu n’aies plus faim. Lorsque tu es fatigué et quand tu commences à sentir la désolation de ce monde, ne sois pas perplexe, ne pleures pas. […] Il est à tes côtés et veille sur toi, et Il attend que tu te tournes à nouveau vers Lui. Il attend le jour où ta mémoire va soudain se réveiller : pour comprendre que tu es venu de Dieu, et d’une manière ou d’une autre tu t’es perdu quelque part en tombant inconscient sur la route et puis que sans le savoir tu as un "père". Tu réalises en outre que le Tout-Puissant a toujours été là à te surveiller, en attendant tout le temps ton retour. Il espère amèrement, Il attend une réaction sans réponse. Sa surveillance est inestimable et est destinée au cœur et à l’esprit des humains. Peut-être que cette surveillance est sans limite, et peut-être que cette surveillance est arrivée à sa fin. Mais tu dois savoir exactement où sont ton cœur et ton esprit maintenant » (Extrait de « Le soupir du Tout-Puissant »).

Grâce à ces paroles, Hanbing comprit que nous, les humains, venons de Dieu et que nous retournerions vers Lui. De plus, son cœur était ému par le souci de Dieu pour l’humanité et Ses attentes envers nous, l’humanité. C’était comme si elle voyait une mère attendre avec impatience son enfant qui avait quitté la maison mais n’était plus revenu. Elle-même n’était juste qu’une enfant perdue. Grâce à ces paroles divines, elle trouva sa foi, ne ressentant plus la solitude ou l’impuissance. Elle trouva également la chaleur tant attendue et son esprit s’ouvrit soudainement.

Après le départ de ses amis, Hanbing lut et vit un autre passage : « Depuis le jour où l’homme est entré dans l’existence, Dieu a été stable dans Son œuvre, en gérant cet univers et en dirigeant le changement et le mouvement de toutes choses. Comme toutes choses, l’homme reçoit tranquillement et inconsciemment la nourriture de la douceur, de la pluie et de la rosée de Dieu. Comme toutes choses, l’homme, sans le savoir, vit sous l’orchestration de la main de Dieu. Le cœur et l’esprit de l’homme sont tenus dans la main de Dieu, et toute la vie de l’homme est contemplée aux yeux de Dieu. Peu importe si vous croyez cela, toutes les choses, vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront selon les pensées de Dieu. C’est ainsi que Dieu règne sur toutes choses » (Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme »). Ce passage, comme une lampe, éclaira son chemin. Elle sut que c’est Dieu qui domine tout, que son avenir et son destin sont entre les mains de Dieu et que Dieu sait pertinemment qu’elle est confrontée à d’énormes dettes. Si elle voulait payer ces dettes, la seule chose qu’elle pouvait faire était de compter sur Dieu. Elle croyait au fait que Dieu organiserait des personnes et des choses pour l’aider.

Après cela, Hanbing s’engagea dans la vie de l’église et ne s’inquiéta plus des dettes. Lorsqu’elle s’appuya sincèrement sur Dieu, elle vit rapidement la merveilleuse action de Dieu. Quelqu’un voulait acheter son étang de poissons pour y construire des maisons et paya une caution des centaines de milliers de Yuans. Cela lui permit de rembourser toutes ses dettes. Elle avait vraiment expérimenté Hymne de la parole de Dieu « L’existence de toute l’humanité repose sur Dieu » : « Dieu est le seul salut, le seul espoir de l’humanité, le seul sur qui repose l’existence de toute l’humanité. » En repensant à sa propre expérience faite des hauts et des bas, elle réalisa seule que Dieu est sa véritable foi. Elle expérimenta également la puissance et la souveraineté de Dieu et vit Ses actes merveilleux. Dans son cœur, elle était pleine de gratitude envers Dieu et était plus confiante à Le suivre.

À partir de ce moment-là, tout en gérant le vivier pour vivre, Hanbing vécut une vie ecclésiastique et remplit son devoir. Elle était très détendue, libre et libérée.

Auteur : Xinren

Traduction par Carine Amale

 

Source : Bible en ligne